Au coeur d'un hôpital psy

On n’enferme plus aussi facilement que par le passé, même si la maladie mentale fait toujours peur. Pendant une semaine, les portes de l’hôpital psychiatrique de Cery (VD) se sont ouvertes pour «L’illustré». Une occasion unique de s’apercevoir que la frontière entre folie et normalité est beaucoup plus complexe qu’on ne l’imagine.

Slava Bikov

Slava Bikov, ancien hockeyeur du HC Gottéron et entraîneur du SKA St-Pétersbourg.

Rêves de futur...

Comment rêvent-ils le futur? Climat, médecine, mode, espace, gastronomie, religion... Dix personnalités évoquent pour L'illustré l'avenir de leur spécialité, dans un numéro spécial consacré à ce que pourrait être la Suisse en 2050.

 
 

Julien Sprunger

Julien Sprunger, hockeyeur fribourgeois et capitaine du HC Gottéron.

Amicitia! Scientia! Virtus!

Depuis deux siècles, les sociétés d'étudiants suisses forment un vivier de personnalités politiques, économiques ou culturelles, comme Dominique de Buman, Doris Leuhard et Jean Ziegler. Réalisée pour L'illustré, une plongée de 6 mois dans l'antre de la Sarinia, une société francophone de Fribourg fondée en 1895 où, selon la devise, règnent « l'amitié, la science et la vertu. »

Le miracle de Berne

 

Le miracle de Berne

Alors que les violences religieuses défraient la chronique, la Suisse vit une première mondiale en matière de tolérance confessionnelle : au cœur du nouveau Centre Europaplatz à Berne, huit communautés religieuses, alévites, bahaïs, bouddhistes, chrétiens, hindouistes, juifs, musulmans et sikhs, partagent depuis peu 3200 m² consacrés à la pratique de leurs croyances. Cinq d'entre elles y possèdent leur propre lieu de culte

Burnout

 

Professionnels et soignants tirent la sonnette d’alarme face au BURN-OUT qui atteint de plus
en plus la santé et la productivité des Suisses. Plus d’un adulte sur sept, soit un million de personnes, déclarait en 2013 avoir été victime d’accident ou de maladie liés à sa profession. Et, dans un cas sur cinq, il s’agissait de stress, de dépression ou d’angoisses. En 2010, l’exposition aux risques dits psychosociaux avait pris le dessus sur les risques physiques. Plus encore, 4% des personnes interrogées affirmaient se sentir épuisées émotionnellement au travail.
Des Romands racontent à L'illustré cette descente aux enfers.

 

Seuls au monde

Ils ont entre 14 et 18 ans et sont de plus en plus nombreux à prendre le chemin de l’exil sans leurs parents. Au péril de leur vie. Cinq adolescents témoignent.

On ne l’imagine pas, mais sur les 60 000 migrants qui ont débarqué en Italie entre janvier et juin 2014, 10 000 sont des mineurs. Des gosses, âgés entre 12 et 18 ans, des enfants qui ont souvent parcouru des milliers de kilomètres, traversé des frontières, parfois au péril de leur vie. Sans parents ni proches pour veiller sur eux. Difficile d’imaginer, lorsqu’on est soi-même parent, envoyer son adolescent dans les mêmes conditions à l’autre bout du monde. C’est pourtant ce qui est arrivé à Ajeeth, Jabar, Sara, Sufian et Susana, rencontrés pour L'illustré dans deux foyers à Lausanne et à Sion. 

 

En prières

A la vieille de Noël, le magazine L'illustré a demandé à des fidèles romands de tous âges et de toutes religions ce qu'ils demandaient à Dieu dans leurs prières.